3.2 Institutions linguistiques et Sprachkritik dans une perspective européenne

  • Edgar Radtke (Autor/in)
  • Sybille Große (Autor/in)
  • Ekkehard Felder (Autor/in)
  • Paul Chibret (Übersetzer/in)

Identifier (Dateien)

Abstract

Nous considérerons dans cet article à la fois les institutions gouvernementales qui sont pourvues de la mission politique d’uniformisation et de standardisation réglementée d’une langue nationale, et les associations (comme les sociétés savantes dédiées à la défense de la langue (Sprachgesellschaften) et les clubs de langues) qui se consacrent à la même mission, sans en être investies par le gouvernement. C’est au regard de ce contexte que seront comparées les académies de langue en Italie, en France et en Croatie, dont l’influence normalisatrice et le prestige sont très grands, avec les activités politico-linguistiques ambitieuses des pays dans lesquels de semblables institutions n’existent pas. Souhaiter s’intégrer à une société, en en défendant la langue – en ce qui concerne leur constitution propre –, est, pour toutes ces institutions et ces associations, indépendant de leur fondement gouvernemental ou social commun.

Statistiken

loading
Veröffentlicht
2019-12-12
Sprache
Französisch