5.1 Normalisation de la langue et critique de la langue en français

Sybille Große

Abstract


Traduction: Jean Rousseau, Johannes Funk, Sybille Große et  Verena Weiland

 

 Bien que le concept de critique de normes linguistiques en soi ne soit pas ancré dans la tradition scientifique, les normes linguistiques sont discutées en France – sous un angle linguistique profane ainsi que scientifique et philologique – dans un objectif puriste et prescriptif.  Ceci implique un jugement négatif sur beaucoup de variantes de l’usage de la langue (française). L’article expose la discussion des normes linguistiques depuis le 17e siècle : tandis qu’au début du siècle le bon usage est le con- cept dominant le discours, c’est la question d’une application appropriée des idées politiques et sociales à travers la langue qui est au centre de l’intérêt à partir du 18e siècle et pendant la Revolution française avec le débat sur l’abus des mots. Au cours du 19e siècle, l’accès à la langue écri- te s’est élargi grâce à l’alphabétisation systématique. En même temps, le décalage entre les exigences de la norme et la réalité linguistique se manifeste (crise du français). La discussion sur les normes linguistiques au 20e siècle tourne en premier lieu autour de l’orthographe, du lexique (néologismes et anglicismes), de la morphosyntaxe (comme par ex. l’em- ploi du subjonctif) ainsi que de la phonologie (discussion sur les formes utiles et inutiles de la liaison.)



Schlagworte


discussion des normes linguistiques ; bon usage ; Révolution Française ; abus des mots ; crise du français




DOI: http://dx.doi.org/10.17885/heiup.heso.2017.0.23743

URN (PDF (Français (France))): http://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:bsz:16-heso-237439